Archives de Catégorie: Coups de coeur

« Graffiti Cowboy » de Julien Loko

Bonjour à tous

Un nouvel article pour parler d’un album qui me tient à coeur car il est issu d’un financement participatif auquel j’ai participé (Une 1ere pour moi).
Cet album se nomme « Graffiti Cowboy » et l’artiste qui en est à l’origine se nomme Julien Loko.

Julien Loko l'album Graffiti Cowboy Qui est Julien Loko ?
Pour ceux qui suivent la Nouvelle Star depuis longtemps, vous avez deja sans doute entendu sa voix. Il a participé en 2008 à cette émission où sa reprise du titre de Jeff Buckley « Hallelujah »a été remarquée lors des castings. Je me souviens encore de cette reprise qui m’avait collé le frisson et n’avoir pas compris pourquoi il s’était fait éliminer à l’épreuve du théâtre.

J’avoue l’avoir perdu de vue à ce moment là (il a sorti 2 albums pendant cette période) pour le retrouver dans la comédie musicale Dracula. En écoutant passivement l’album de cette comédie musicale dans la voiture j’ai tout de suite énormément accroché sur le titre « Encore ». Et c’est en allant voir les crédits que je me suis rendu compte que je connaissais cet artiste.
J’ai du coup été voir Dracula et je me suis intéressé à sa carrière post nouvelle star et j’ai découvert des titres extra . Entre autres : une version studio de sa reprise « Hallelujah » et un titre que j’adore qui s’appelle « Jeune Orpheline au cimetière » (aperçu ci dessous) et un univers unique ( car en plus de ses talents musicaux il est aussi dessinateur et réalisateur).
Depuis je me suis dit que je ne perdrai pas de vu sa carrière.

De Dracula à Graffiti Cowboy
Après Dracula, Il lance via un site de financement participatif (Octoo) un projet pour monter un EP . Je n’avais jamais contribué à ce genre de projet mais sans hésiter j’ai suivi car je crois en cet artiste.La collecte fut une réussite et il y a un an quasi jour pour jour ( Fin mars 2013)  sortait un EP de 4 Titres. Une fois le CD reçu j’ai su que je ne m’étais pas trompé . Entre le titre « J’attends demain » très rythmé, une sublime ballade « tout ça n’est pas très grave » et une reprise du titre d’Emilie Simon « Désert » qui pour moi surpasse l’originale, cet EP était une réussite. Bref j’ai adoré !!
Il aurait été dommage de s’arrêter à l’EP, L’album était la suite logique.Un nouveau Financement participatif a été lancé, cette fois çi sur KissKissBankBank et preuve que l’EP avait séduit c’est que le projet a été financé à 201% ( 12 082 € récoltés pour un objectif à 6000€).
Depuis Juillet 2013 (fin de la récolte) Nous étions dans l’attende de cet album. Julien nous donnant régulièrement des news via les réseaux sociaux et nous donnant quelques « biscuits » pour attendre.L’un de ces biscuits c’est le Clip du titre « Tout ça n’est pas très grave » où Julien est également à la réalisation. Un clip incroyablement génial dans un univers post apocalyptique
à voir absolument ici :

L’album Graffiti Cowboy
Et nous voila aujourd’hui 10 Mars 2014, La concrétisation de ce projet se matérialise par la sortie de cet album (en numérique pour l’instant, la version physique arrivera dans 7 jours).

Avant de pouvoir tenir d’ici quelque jours la version physique dans les mains, j’écoute depuis ce matin la version numérique et je dois avouer qu’elle tourne en boucle dans mon Iphone.Avant de parler des titres, parlons de la pochette :Comme vous pouvez le voir ci dessus la pochette est très stylée avec ce chat qui est sa mascotte et ce village derrière qui ressemble au village Américain qu’on peut voir dans les Western (Avec on imagine un Saloon …)

Je ne vais pas faire du titre par titre pour éviter les longueurs et répétitions mais ce qu’on peut déjà dire c’est que l’on retrouve 3 des 4 titres de l’EP en début d’album (« Désert » restant à mon grand regret uniquement sur l’EP).
L’album alterne subtilement entre chansons très rythmées (« J’attends Demain », Déshabille-toi », »Biscuits Chinois » ) où la puissance de sa voix fait des Merveilles et de très belles ballades (« Paradis trouvé », »Les trains de nuit », »Des regrets en moins » ) tout en nuances.
On retrouve aussi 2 duo dans cet album : « Tout ça n’est pas très grave » en duo avec Anaïs Delva ( dont j’ai déjà parlé précédemment) et « Zombie deluxe » avec Joko. Ce dernier titre,qui est un peu décalé, est un de mes coups de cœur de cet album.
Au travers de ces 11 titres, Julien nous livre grâce à sa voix une belle palette d’émotions (certains titres donnent envie de bouger et d’autres vous « mettent les poils »). La production est très soignée et les arrangements tops.
Au crédit de cet album on retrouve notamment Fabien Cahen que j’avais découvert à l’époque en 2008 en première partie sur la tournée de Christophe Willem.

Pour conclure, je dirais que je suis heureux et fier d’avoir modestement participé au financement de cet album au vu du résultat. Julien Loko est un artiste que j’aime énormément et qui mérite d’avoir une reconnaissance à la hauteur de son talent.

Pour vous faire une idée, voici les liens Deezer et Itunes:
Deezer : http://www.deezer.com/album/7429826
Itunes:  https://itunes.apple.com/fr/album/graffiti-cowboy/id819670842

Tout ce que je vous demande si vous aimez, c’est de partager ces liens 😉

Publicités

De Palmas : Plus qu’un album éponyme, une réussite

Bonjour à tous

Gérald De Palmas est un artiste que j’apprécie énormément et c’est avec une grande impatience que j’attendais son nouvel album prévu pour le 11 novembre.

unboxing

Pourquoi avec impatience ? Car il s’annonçait comme radicalement différent de son dernier album original « Sortir » (2009).
Pour ce précédent opus, Gérald avait passé 17 mois seul en studio pour faire son album lui même de A à Z : Ecriture des chansons, enregistrement de chaque instrument un a un , arrangements, mixage …
Il enchaîna par la suite 3 ans de tournée intense. A la fin de cette tournée, l’envie de retourner de long mois en studio seul, sans ce groupe de musiciens avec qui il s’éclatait tant, n’était pas là.
Il décida donc de changer ses habitudes pour opter pour un album plus « simple » , plus naturel avec un concept simple : Toutes les chansons seraient jouées en « Live », dans les conditions du direct à l’exception d’un public.Un maximum de répétition en amont pour faire le minimum de prise des chansons et ainsi préserver l’énergie et l’émotion.
J’étais donc pressé de découvrir le résultat .

Grace à la FNAC, j’ai reçu l’album 3 jours avant la sortie officielle et voila donc ce que j’en ai pensé après une petite semaine entre les mains:

Commençons par le packaging : Il est sobre mais très classe je trouve . Sur la pochette , Gérald pose avec son groupe pour montrer d’avantage l’esprit de bande. Le noir et blanc et les vêtements portés tendent à rappeler le côté « Roots » que l’artiste souhaite donner à l’album.

Rentrons dans le vive du sujet : le contenu.
L’album se compose de 11 titres   : 5 en français et 6 en anglais (+2 titres bonus dans la version deluxe).
Ainsi on se retrouve  presque avec  un CD ayant une face A (français) et une Face B (anglais).
Le fait que l’anglais soit majoritaire sur cet album est une première pour l’artiste. Cependant comme il l’indique : ce n’est pas un tournant dans sa carrière mais juste une envie ponctuelle. Il y a de forte chance que le prochain album ne contienne aucun titre en anglais .

Tout à long de cet album, Gérald De Palmas, nous balade dans un univers très rock roots avec du blues, de la fork et même de la country entremêlé de balades très profondes .
L’album s’ouvre par « Serait-il ? » très rock dans le son et dans la voix, qui insuffle beaucoup d’énergie. Ensuite avec « Marlowe », il reste dans cette énergie avec un texte faisant écho à sa vie personnelle ( La chanson raconte l’histoire d’un jeune homme quittant ses parents pour découvrir le monde faisant référence au fils de Gérald parti faire ses études au Quebec à 17 ans).
« Je me souviens de tout » prend le relais. Cette superbe balade brille par sa douce mélodie ( surtout le petit riff de guitare) et un texte qui me touche particulièrement.
« Les mots et les gestes » surprend par le contraste entre ses couplets et son refrain mais au final laisse un bon souvenir à oreille.
Le titre suivant « L’amant d’Éloïse’ est une déception pour moi : Le bon refrain ne permet pas de sauver le titre.

C’est à partir de ce moment la que nous attaquons la « Face B » en Anglais et je dois avouer que c’est la partie que j’ai le plus apprécié dans l’album
Celle ci commence par un duo de ballades  » Jenny » et « Flying away ». Pourquoi un duo ? Parce que ces deux chansons parlent de la même chose: Une mystérieuse jeune femme appelée Jenny  . Les deux chansons évoquent cette femme à quelques années d’intervalle et les textes  » se répondent » en quelques sorte. Dans « Jenny » l’auteur écrit  » I’ll write this song for you » et dans « Flying away » nous pouvons entendre  » I wrote a song for you long ago ». J’adore cette idée de diptyque musical et je trouve  les chansons très réussies avec quand même une préférence pour « Jenny ». »Forget your name » est pour moi un titre un peu « passe partout » . Ni mauvais ni excellent. je passerai donc rapidement dessus pour arriver sur « She said » : un titre excellent avec une musique nous emmenant droit au far west , un rythme entêtant et Gerard nous surprenant en allant chercher des notes qu’il n’a pas l’habitude d’aller chercher. « Better like this » un très bon titre rock avec un refrain excellent !
Enfin l’album se termine sur une ultime ballade : Like lovers. Je l’avoue ce titre est mon coup  de coeur de l’album. Une mélodie sublime, un texte touchant et la voix de Gérald qui se balade à merveille sur ces mots écrits dans la langue de Shakespeare. Je pourrais l’écouter en boucle.

Pour les personnes ayant acheté la version deluxe, il y a deux titres supplémentaires : Un titre en français « Innoncent » (assez quelconque je dois avouer  ) et un duo en anglais avec une jeune artiste Elisa JO. Ce duo est une reprise du tube de Dolly Parton « Jolene ». Le binôme fonctionne très bien et la chanson est pour moi un des meilleurs covers qui existe de cette chanson.

Bilan de cet album :
Pour moi cet album n’est pas parfait mais c’est une excellente réussite quand même. Le dosage rock/ballade est un point fort de l’album. Le côté « roots » est parfaitement ressenti avec énormément de couleurs différentes dans les chansons . La langue de  Shakespeare réussit très bien à cet artiste. L’enregistrement « Live » était fait pour livrer plus d’énergie et d’émotion. Pari réussi pour moi.

 

Sophie Delila : Coup de coeur musical

Bonjour à tous

Entre deux reviews de film, j’ai envie de vous faire partager un coup de coeur que j’ai eu il y a un certain temps pour une artiste formidable: Sophie Delila 

sophie-delila (1)

Commençons par une petite partie Bio: Qui est Sophie Delila?

Sophie est une jeune femme qui vient d’avoir tout juste 30 ans.Cocorico elle est française mais elle vit en Angleterre depuis quelques années et n’écrit que (pour l’instant)  dans la langue de Shakespeare. Après avoir étudié au Berklee College of Music de Boston, Elle reste quelques temps aux Etats Unis où elle enregistre son premier album « All Yours » . Ensuite elle traverse donc l’Atlantique pour s’installer à Londres et enregistrer son second album « Hooked »
Depuis elle fait son petit bonhomme de chemin outre manche où elle enchaîne les concerts.
Dans l’hexagone, elle commence a percer après notamment avoir fait la première partie de Mika, des collaborations avec des Artistes comme Nolwenn Leroy et avoir fait un duo avec Christophe Willem tout en l’accompagnant sur de nombreuses dates de tournée.

Comment ai-je connu Sophie :
Je n’ai connu grâce à sa collaboration avec Christophe Willem. Après l’avoir accompagné sur quelques dates de sa première tournée en 2008 ( je n’avais pas eu la chance de la voir à l’époque), ils se sont retrouvés en 2012 pour enregistrer un Duo ensemble « What did I do » ( Reprise d’une chanson que Sophie chantait déja en solo). A partir de là, j’ai commencé à découvrir son univers

Sa musique :
A travers ses deux albums, on découvre un univers très groove, soul avec quelques accents pop parfois. Sur son 1er Album, j’ai eu quelques coups de coeur comme « Back Together » et « Freedom » mais je dois avouer que j’ai vraiment pris une claque musicale sur le second « Hooked » . Il n’y a pas un seul titre que je n’apprécie pas sur cet album. Rien que les deux titres qui ouvre l’album « Nature of the Crime » et « Can’t keep loving you » sont des tueries.
Depuis ce second album, nous avons pu découvrir des nouveaux titres comme « What did I Do » , « Bound to fall » ou des covers comme sa reprises de « Diamonds » qui est pour moi supérieure à l’originale.
Sa voie est un mélange de douceur et de puissance à la fois avec un vrai flow qui vous embarque.

De plus, humainement c’est une crème.
Très humble et un poil timide quand j’ai pu apercevoir son abondante chevelure  brune sur scène, cette dernière se transforme dès les premières notes de musiques pour en imposer vraiment par son talent.
Elle est vraiment disponible pour son publique surtout via Twitter où elle prend très souvent le temps de vous répondre et d’organiser des twitcam.

Bref je vous invite a aller découvrir son site officiel : http://www.sophiedelila.com , sa page twitter https://twitter.com/sophiedelila et quelques unes de ses prestations disponibles sur youtube : https://www.youtube.com/user/SophieDelila

En espérant la voir bientôt en concert solo en France.

Pour finir, une petite bouteille à la mer :
Je lui ai déjà dis mais si un jour lors de ses nombreux aller-retour Londres-Paris, Sophie,tu t’arrête à Lille, c’est avec plaisir que je partagerai un café avec toi lol

 

 

 

Sélection coup de cœur : Skye – All my tears

Il est tant pour moi de me souvenir du slogan du blog « Culture geek …. mais pas seulement » pour parler d’un sujet sans rapport avec la culture geek avec cette rubrique coup de cœur (ou ego trip).

Ce premier coup de cœur parlera de musique et plus particulièrement d’une artiste que j’aime beaucoup « Skye » et de son album  « All my tears »

Qui est Skye ?

Skye, Elodie de son vrai prénom, est un auteur compositeur interprète qui fait, mine de rien, son petit bonhomme de chemin dans le paysage musical francophone .
Skye a la particularité d’être gauchère et de jouer sur des guitares de droitier qu’elle retourne.
C’est avec déja deux albums  à son actif (“Impressionnable” et  “Appaloosa”) , qu’on la retrouve en 2008 sur la tournée  « Inventaire » de Christophe Willem . Guitariste sur la tournée, elle nous montre notamment tout son talent sur une partie acoustique du concert où elle interprète un de ses titres avec Christophe Willem « Aimer Tant ».
Les deux artistes ont continué à travailler ensemble car Skye à co-écrit une bonne partie des textes du second album de Christophe « Caféine » (dont le  duo « Trash ») et à fait la première partie de Tournée ayant suivi l’album.

Comment l’ai-je découverte?
Je l’ai découverte,comme beaucoup, sur la tournée « Inventaire » de Christophe Willem. Sa présence sur scène m’a frappée et sa chanson « Aimer tant » touchée.
Après le concert, je décide donc d’acheter “Appaloosa” pour découvrir l’artiste et la je me prend une jolie claque musicale.
Mélange de sensibilité à fleur de peau et de rapport fusionnel presque animal avec la musique, Skye nous délivre un sucré/salé musical suffisamment touchant pour nous toucher profondément mais sans trop en faire pour éviter de tomber dans le pathos …
Ce qui est sur c’est que ce  qui ce dégage de sa musique c’est que Skye est une artiste passionnée qui adore la musique et qui vit pour la musique.Sa présence sur scène et sa fraicheur sont incroyable ( souvenir d’un très beau moment au Zénith de Lille lors de la première partie du « Coffee Tour »).

Et l’album « All my tears » dans tout ça ?
« All my tears » est le 3e Album de Skye. C’est un album concept car c’est un album de reprise.De grands standards aux chansons méconnues, Skye  nous fait un inventaire de chansons qu’elle aime et qui lui tiennent à coeur.
Pourquoi des reprises ? Elle nous l’explique sur son site :

Chanter les chansons des autres, leurs mots, leurs mélodies, et les faire siens.

J’ai fait ça à huit ans, un peigne à la main.
A treize ans, sur mon lit, sur le dos, les doigts croisés sous la nuque.
A seize ans dans les bars, les rues.
A vingt ans entre deux compositions, dans les clubs.

Aujourd’hui encore, le matin pour le courage, le soir en toute impunité.
Et chaque fois le temps s’arrête.
Et j’ai le sentiment étrange de m’évader, d’être libre et d’être moi.
C’est grâce à de grands artistes que j’ai pu me révéler et créer.

Il y a des chansons qui sont comme des Mantras qui donnent de la force quand la vie est une bataille.
Quand la vie est un cadeau, il y a des chansons qui disent : “j’en suis la preuve”.
“All my tears” est mon rosaire païen.

A chaque chanson correspond une émotion.
Un espoir après une nuit de mauvais rêves et de doutes.
Une ode à la pluie qui lave les tourments.
Un “pétage de plombs”, comme une soupape de sécurité.
Une promesse, comme un lien entre la vie ici bas et celle dans l’au- delà.
Une berceuse pour calmer les nerfs.
Un sourire de plus et ce n’est pas de trop.

“All my tears” est mon recueil où chaque chanson est une larme, une goutte d’eau, de sueur. C’est infime vu de loin, c’est intime et comme à huit ans, à treize ou à vingt, cela me fait du bien.

SKYE

Album a écouter et ré-écouter pendant des heures et des heures, « All my tears »  est une relecture de très belles chansons par une Artiste qui donne tout ce qu’elle a ! Sans rien demander , Sans rien attendre ! Juste pour son plaisir et le notre.

Ma chanson préférée : Another day

Plus d’info sur Skye : http://www.skye-music.com/

%d blogueurs aiment cette page :