Christophe Willem : Récit au cœur d’une nuit « Parait-il » offerte par l’artiste

Bonjour à tous

Un nouvel article pour vous faire partager (en toute subjectivité comme d’habitude) ma « Nuit au musée » : Non je ne vous parlerai pas de Ben Stiller ou de cinéma ici mais bien d’un concert que j’ai vécu ce lundi 2 mars 2015 dans un lieu insolite  et proposé par un artiste que j’aime tout particulièrement qui est Christophe Willem…

bannière nuit parait il(Crédits photos : La Voix du Nord)

Avant de vous parler du concert en lui même, petite piqûre de rappel pour ceux qui n’aurait pas suivi l’actualité de cet artiste.

Christophe Willem à sorti un nouvel album « Parait-il » en décembre dernier. Cet album « qui s’écoute autant qu’il se danse » comme il le définit est un album plus contrasté que les précédents, plus intime aussi avec une mise en avant de la voix encore plus affirmée que d’habitude.
Pour vous faire une idée, vous pouvez le découvrir sur Deezer par exemple : Cliquer ici pour écouter
ou encore lire l’excellente review faite sur ce site : Cliquer ici pour découvrir
Pour défendre et faire découvrir cet album sur scène, il a décidé de faire une première tournée un peu particulière : une dizaine de concerts très intimistes (entre 50 et 400 spectateurs) dans des lieux insolites ( Musées, Eglises, Châteaux…)  qu’il a nommé les « Nuits Parait-il ».
Les places se sont arrachées car en moins d’un quart d’heure toutes les dates étaient sold-out !
J’ai eu la chance d’assister à une de ces dates, le concert réalisé au Musée des Beaux Arts de Lille et c’est cette expérience que je souhaite vous partager

 

Commençons par le point de départ de tout : La file d’attente ! Je ne vais pas vous mentir, ça été compliqué lol : Entre l’organisation ou plutôt le manque d’organisation de la file d’attente (on voit qu’ils ne sont pas habitués à organiser des concerts) et le froid glacial, ça aurait pu être le plan loose. Heureusement comme souvent dans les concerts de Christophe Willem , des personnes formidables ont transformé cette attente en un véritable plaisir. Ce sont des moments de partages que j’apprécie tout particulièrement

Le concert se déroulait donc dans  le Hall du Palais des Beaux Arts, un Hall très jolie mais surtout avec une réverbe naturelle incroyable !
20150302 - Christophe Willem @PBA Lille  (8)

Une fois les portes enfin ouvertes à 19h, ça été un peu le petit moment de stress, étant arrivé vers 11h30, je souhaitait être bien placé et par un concours de circonstances plutôt heureux je me suis retrouvé au 1er rang. Un bonheur total !!!… Maintenant que la tournée est finie, je peux me permettre de dévoiler quelques détails sans pour autant « spoiler » de nouveaux spectateurs

La configuration était des plus minimaliste : 2 « stands clavier/piano » disposé en « V »  ( 2 claviers superposés pour Aurélien Mazin le Pianiste qui l’accompagne et un piano pour Christophe) , un pied de micro, quelques lumières et quelques ordinateurs. Comme le dit s dit si bien l’artiste : on pourrait se croire dans son salon …

20150302 - Christophe Willem @PBA Lille  (9)
Le concert s’ouvre par quelques samples électroniques pilotés par les touches du piano pour se mettre dans une ambiance un peu … cosmique lol. Même si j’ai bien aimé ce concept, je trouve que l’utilisation qui en a été faite  n’a pas été suffisamment exploitée selon moi tout au long du concert pour que ça deviennent un vrai point fort.. Vous me direz vu ce qui a suivi on se dit qu’on en avait pas vraiment besoin lol

Le concert démarre réellement sur une version du titre « Loneliness » à tomber par Terre. Les vibes a la fin sont juste magiques: on est carrément dans le lyrique. Après ce premier titre, on comprend vraiment que ce concert va être à part…

A part car on comprend vite que le vrai instrument mis en valeur en réalité c’est la voix !
Etant un très gros fan, je pensais connaitre par cœur la voix de Christophe Willem mais là… il a mis la barre à un niveau stratosphérique !!
Attention, je vous préviens, vous allez entrer dans la partie déraisonnée de mon propos lol.
Cette voix sur ce concert a tutoyé le domaine du lyrique. Je dirais même de l’onirique! Cette voix puissante qui ne s’arrête plus de monter, de se moduler, de se balader  tout en nous transportant…
Cette organe a chargé le concert d’une émotion tellement intense …

Côté émotion justement on a été servi :
J’ai déjà cité « Loneliness » mais on peut citer également « Le chagrin », « Si je tombais » qui  sont également tout en émotions. »Fautes et plaisir » aussi dans un registre un peu différent.
Petit aparté sur « La vie est belle » (Qui est un titre abordant le moment de la rupture et qui a la particularité d’être plus parlé que chanté) : Il était tellement habité pendant ce titre que ce texte parlé on se le prend vraiment en pleine figure !
Mention spéciale pour cette version de « Jacques a Dit  » avec une voix magistrale et des arrangements d’Aurélien Mazin sublimes (  ses grands coup de gong qui sonnent et résonnent un peu le glas de nos illusions d’enfance…) .
Le paroxysme pour moi est arrivé sur le titre « Falling » (issu du précédent album) : Le titre de base est un crescendo naturel qui vous emporte mais là le final … Le titre ne s’arrête plus et Christophe Willem poursuit le titre  encore et encore dans des vocalises de plus en plus irréelles. La je dois avouer que j’en ai versé ma larme !!Et c’est là que mon esprit Cartésien est perturbé car comme vous je suppose j’ai déjà pleuré sur des chansons : par la force d’un texte ou par un titre qui a un moment donné fait écho avec une situation personnelle que l’ont vit ou qu’on a vécu mais la … Ce sont directement les vibrations de sa musique et de ses cordes vocales  associées sans doute à la magie du lieu et au fait que j’étais à mois d’1m50 de lui qui m’ont transpercées, bouleversées .Je crois tout simplement que j’ai craqué devant la beauté du moment !! c’est con dis comme ça je sais mais j’étais tellement connecté avec ce qui se passait devant de moi que j’ai perdu toute rationalité . C’était tellement bon mais un poil déroutant quand même . C’est la 1ere fois de ma vie que ça me fait ça.

Bon clôturons le chapitre ou j’ai totalement perdu la tête lol pour en revenir sur les autres aspects du concert

Comme à chaque fois dans les concerts de Christophe Willem, Il nous a fait chanter, danser,  trépigner sur nos chaises lol sur des titre comme : « Nous nus », « Allons enfants », « La règle du jeu », « Double je », »Adultes Addict » …
Et comme a chaque fois, il n’a pas hésité à parcourir la salle pour chanter et vivre son concert avec tout son public et pas seulement les personnes aux premiers rangs.
A certains moments il était amusant de voir ce musée se transformer en boite de nuit pour un soir lol
Voila ce que l’on pouvait dire sur ce second aspect du concert.Vous remarquerez également que ce paragraphe sur les moments + « up » est bien plus court. Effectivement mais je pense que c’est le concept de la tournée qui veut ça . Etre moins dans l’énergie et plus dans l’émotion. Je crois donc que pour moi ça a marché …

Je finirais cet article  par le 3ème volet du concert : le One man show !
Mais qu’il est drôle ce jeune homme ! Tout en impro et en spontanéité il est capable de faire des digressions de presque un quart d’heure et de nous faire rire aux éclats.
Tout en autodérision et en dérision tout court sur les personnes dans l’assistance (Oui il n’hésite pas a vanner son public qui en redemande…) ou avec son équipe, il arrive a créer une proximité que jamais je n’ai connu avec un autre artiste.

Après une Standing Ovation méritée, il est revenu pour, tout en cabotinant, nous faire en rappel son titre fétiche  « Sunny »et  et  « Après toi » écrit par Mr Jean Jacques Goldman himself . C’est sur ce titre  qu’il nous quitte et nous laisse sur notre petit Nuage…

Quand tout se termine, une sensation d’avoir vécu quelques chose d’unique m’envahit et pour plagier quelqu’un je terminerai en  disant  :
Mr Willem : Merci pour ce moment

Voila !  J’espère avoir réussi à vous faire partager une petite part de ce que j’ai vécu et pour ceux qui se sentent frustrer de n’avoir pas vécu ce moment : Ne vous inquiétez pas, un DVD arrive bientôt …

 

« Graffiti Cowboy » de Julien Loko

Bonjour à tous

Un nouvel article pour parler d’un album qui me tient à coeur car il est issu d’un financement participatif auquel j’ai participé (Une 1ere pour moi).
Cet album se nomme « Graffiti Cowboy » et l’artiste qui en est à l’origine se nomme Julien Loko.

Julien Loko l'album Graffiti Cowboy Qui est Julien Loko ?
Pour ceux qui suivent la Nouvelle Star depuis longtemps, vous avez deja sans doute entendu sa voix. Il a participé en 2008 à cette émission où sa reprise du titre de Jeff Buckley « Hallelujah »a été remarquée lors des castings. Je me souviens encore de cette reprise qui m’avait collé le frisson et n’avoir pas compris pourquoi il s’était fait éliminer à l’épreuve du théâtre.

J’avoue l’avoir perdu de vue à ce moment là (il a sorti 2 albums pendant cette période) pour le retrouver dans la comédie musicale Dracula. En écoutant passivement l’album de cette comédie musicale dans la voiture j’ai tout de suite énormément accroché sur le titre « Encore ». Et c’est en allant voir les crédits que je me suis rendu compte que je connaissais cet artiste.
J’ai du coup été voir Dracula et je me suis intéressé à sa carrière post nouvelle star et j’ai découvert des titres extra . Entre autres : une version studio de sa reprise « Hallelujah » et un titre que j’adore qui s’appelle « Jeune Orpheline au cimetière » (aperçu ci dessous) et un univers unique ( car en plus de ses talents musicaux il est aussi dessinateur et réalisateur).
Depuis je me suis dit que je ne perdrai pas de vu sa carrière.

De Dracula à Graffiti Cowboy
Après Dracula, Il lance via un site de financement participatif (Octoo) un projet pour monter un EP . Je n’avais jamais contribué à ce genre de projet mais sans hésiter j’ai suivi car je crois en cet artiste.La collecte fut une réussite et il y a un an quasi jour pour jour ( Fin mars 2013)  sortait un EP de 4 Titres. Une fois le CD reçu j’ai su que je ne m’étais pas trompé . Entre le titre « J’attends demain » très rythmé, une sublime ballade « tout ça n’est pas très grave » et une reprise du titre d’Emilie Simon « Désert » qui pour moi surpasse l’originale, cet EP était une réussite. Bref j’ai adoré !!
Il aurait été dommage de s’arrêter à l’EP, L’album était la suite logique.Un nouveau Financement participatif a été lancé, cette fois çi sur KissKissBankBank et preuve que l’EP avait séduit c’est que le projet a été financé à 201% ( 12 082 € récoltés pour un objectif à 6000€).
Depuis Juillet 2013 (fin de la récolte) Nous étions dans l’attende de cet album. Julien nous donnant régulièrement des news via les réseaux sociaux et nous donnant quelques « biscuits » pour attendre.L’un de ces biscuits c’est le Clip du titre « Tout ça n’est pas très grave » où Julien est également à la réalisation. Un clip incroyablement génial dans un univers post apocalyptique
à voir absolument ici :

L’album Graffiti Cowboy
Et nous voila aujourd’hui 10 Mars 2014, La concrétisation de ce projet se matérialise par la sortie de cet album (en numérique pour l’instant, la version physique arrivera dans 7 jours).

Avant de pouvoir tenir d’ici quelque jours la version physique dans les mains, j’écoute depuis ce matin la version numérique et je dois avouer qu’elle tourne en boucle dans mon Iphone.Avant de parler des titres, parlons de la pochette :Comme vous pouvez le voir ci dessus la pochette est très stylée avec ce chat qui est sa mascotte et ce village derrière qui ressemble au village Américain qu’on peut voir dans les Western (Avec on imagine un Saloon …)

Je ne vais pas faire du titre par titre pour éviter les longueurs et répétitions mais ce qu’on peut déjà dire c’est que l’on retrouve 3 des 4 titres de l’EP en début d’album (« Désert » restant à mon grand regret uniquement sur l’EP).
L’album alterne subtilement entre chansons très rythmées (« J’attends Demain », Déshabille-toi », »Biscuits Chinois » ) où la puissance de sa voix fait des Merveilles et de très belles ballades (« Paradis trouvé », »Les trains de nuit », »Des regrets en moins » ) tout en nuances.
On retrouve aussi 2 duo dans cet album : « Tout ça n’est pas très grave » en duo avec Anaïs Delva ( dont j’ai déjà parlé précédemment) et « Zombie deluxe » avec Joko. Ce dernier titre,qui est un peu décalé, est un de mes coups de cœur de cet album.
Au travers de ces 11 titres, Julien nous livre grâce à sa voix une belle palette d’émotions (certains titres donnent envie de bouger et d’autres vous « mettent les poils »). La production est très soignée et les arrangements tops.
Au crédit de cet album on retrouve notamment Fabien Cahen que j’avais découvert à l’époque en 2008 en première partie sur la tournée de Christophe Willem.

Pour conclure, je dirais que je suis heureux et fier d’avoir modestement participé au financement de cet album au vu du résultat. Julien Loko est un artiste que j’aime énormément et qui mérite d’avoir une reconnaissance à la hauteur de son talent.

Pour vous faire une idée, voici les liens Deezer et Itunes:
Deezer : http://www.deezer.com/album/7429826
Itunes:  https://itunes.apple.com/fr/album/graffiti-cowboy/id819670842

Tout ce que je vous demande si vous aimez, c’est de partager ces liens😉

De Palmas : Plus qu’un album éponyme, une réussite

Bonjour à tous

Gérald De Palmas est un artiste que j’apprécie énormément et c’est avec une grande impatience que j’attendais son nouvel album prévu pour le 11 novembre.

unboxing

Pourquoi avec impatience ? Car il s’annonçait comme radicalement différent de son dernier album original « Sortir » (2009).
Pour ce précédent opus, Gérald avait passé 17 mois seul en studio pour faire son album lui même de A à Z : Ecriture des chansons, enregistrement de chaque instrument un a un , arrangements, mixage …
Il enchaîna par la suite 3 ans de tournée intense. A la fin de cette tournée, l’envie de retourner de long mois en studio seul, sans ce groupe de musiciens avec qui il s’éclatait tant, n’était pas là.
Il décida donc de changer ses habitudes pour opter pour un album plus « simple » , plus naturel avec un concept simple : Toutes les chansons seraient jouées en « Live », dans les conditions du direct à l’exception d’un public.Un maximum de répétition en amont pour faire le minimum de prise des chansons et ainsi préserver l’énergie et l’émotion.
J’étais donc pressé de découvrir le résultat .

Grace à la FNAC, j’ai reçu l’album 3 jours avant la sortie officielle et voila donc ce que j’en ai pensé après une petite semaine entre les mains:

Commençons par le packaging : Il est sobre mais très classe je trouve . Sur la pochette , Gérald pose avec son groupe pour montrer d’avantage l’esprit de bande. Le noir et blanc et les vêtements portés tendent à rappeler le côté « Roots » que l’artiste souhaite donner à l’album.

Rentrons dans le vive du sujet : le contenu.
L’album se compose de 11 titres   : 5 en français et 6 en anglais (+2 titres bonus dans la version deluxe).
Ainsi on se retrouve  presque avec  un CD ayant une face A (français) et une Face B (anglais).
Le fait que l’anglais soit majoritaire sur cet album est une première pour l’artiste. Cependant comme il l’indique : ce n’est pas un tournant dans sa carrière mais juste une envie ponctuelle. Il y a de forte chance que le prochain album ne contienne aucun titre en anglais .

Tout à long de cet album, Gérald De Palmas, nous balade dans un univers très rock roots avec du blues, de la fork et même de la country entremêlé de balades très profondes .
L’album s’ouvre par « Serait-il ? » très rock dans le son et dans la voix, qui insuffle beaucoup d’énergie. Ensuite avec « Marlowe », il reste dans cette énergie avec un texte faisant écho à sa vie personnelle ( La chanson raconte l’histoire d’un jeune homme quittant ses parents pour découvrir le monde faisant référence au fils de Gérald parti faire ses études au Quebec à 17 ans).
« Je me souviens de tout » prend le relais. Cette superbe balade brille par sa douce mélodie ( surtout le petit riff de guitare) et un texte qui me touche particulièrement.
« Les mots et les gestes » surprend par le contraste entre ses couplets et son refrain mais au final laisse un bon souvenir à oreille.
Le titre suivant « L’amant d’Éloïse’ est une déception pour moi : Le bon refrain ne permet pas de sauver le titre.

C’est à partir de ce moment la que nous attaquons la « Face B » en Anglais et je dois avouer que c’est la partie que j’ai le plus apprécié dans l’album
Celle ci commence par un duo de ballades  » Jenny » et « Flying away ». Pourquoi un duo ? Parce que ces deux chansons parlent de la même chose: Une mystérieuse jeune femme appelée Jenny  . Les deux chansons évoquent cette femme à quelques années d’intervalle et les textes  » se répondent » en quelques sorte. Dans « Jenny » l’auteur écrit  » I’ll write this song for you » et dans « Flying away » nous pouvons entendre  » I wrote a song for you long ago ». J’adore cette idée de diptyque musical et je trouve  les chansons très réussies avec quand même une préférence pour « Jenny ». »Forget your name » est pour moi un titre un peu « passe partout » . Ni mauvais ni excellent. je passerai donc rapidement dessus pour arriver sur « She said » : un titre excellent avec une musique nous emmenant droit au far west , un rythme entêtant et Gerard nous surprenant en allant chercher des notes qu’il n’a pas l’habitude d’aller chercher. « Better like this » un très bon titre rock avec un refrain excellent !
Enfin l’album se termine sur une ultime ballade : Like lovers. Je l’avoue ce titre est mon coup  de coeur de l’album. Une mélodie sublime, un texte touchant et la voix de Gérald qui se balade à merveille sur ces mots écrits dans la langue de Shakespeare. Je pourrais l’écouter en boucle.

Pour les personnes ayant acheté la version deluxe, il y a deux titres supplémentaires : Un titre en français « Innoncent » (assez quelconque je dois avouer  ) et un duo en anglais avec une jeune artiste Elisa JO. Ce duo est une reprise du tube de Dolly Parton « Jolene ». Le binôme fonctionne très bien et la chanson est pour moi un des meilleurs covers qui existe de cette chanson.

Bilan de cet album :
Pour moi cet album n’est pas parfait mais c’est une excellente réussite quand même. Le dosage rock/ballade est un point fort de l’album. Le côté « roots » est parfaitement ressenti avec énormément de couleurs différentes dans les chansons . La langue de  Shakespeare réussit très bien à cet artiste. L’enregistrement « Live » était fait pour livrer plus d’énergie et d’émotion. Pari réussi pour moi.

 

Sophie Delila : Coup de coeur musical

Bonjour à tous

Entre deux reviews de film, j’ai envie de vous faire partager un coup de coeur que j’ai eu il y a un certain temps pour une artiste formidable: Sophie Delila 

sophie-delila (1)

Commençons par une petite partie Bio: Qui est Sophie Delila?

Sophie est une jeune femme qui vient d’avoir tout juste 30 ans.Cocorico elle est française mais elle vit en Angleterre depuis quelques années et n’écrit que (pour l’instant)  dans la langue de Shakespeare. Après avoir étudié au Berklee College of Music de Boston, Elle reste quelques temps aux Etats Unis où elle enregistre son premier album « All Yours » . Ensuite elle traverse donc l’Atlantique pour s’installer à Londres et enregistrer son second album « Hooked »
Depuis elle fait son petit bonhomme de chemin outre manche où elle enchaîne les concerts.
Dans l’hexagone, elle commence a percer après notamment avoir fait la première partie de Mika, des collaborations avec des Artistes comme Nolwenn Leroy et avoir fait un duo avec Christophe Willem tout en l’accompagnant sur de nombreuses dates de tournée.

Comment ai-je connu Sophie :
Je n’ai connu grâce à sa collaboration avec Christophe Willem. Après l’avoir accompagné sur quelques dates de sa première tournée en 2008 ( je n’avais pas eu la chance de la voir à l’époque), ils se sont retrouvés en 2012 pour enregistrer un Duo ensemble « What did I do » ( Reprise d’une chanson que Sophie chantait déja en solo). A partir de là, j’ai commencé à découvrir son univers

Sa musique :
A travers ses deux albums, on découvre un univers très groove, soul avec quelques accents pop parfois. Sur son 1er Album, j’ai eu quelques coups de coeur comme « Back Together » et « Freedom » mais je dois avouer que j’ai vraiment pris une claque musicale sur le second « Hooked » . Il n’y a pas un seul titre que je n’apprécie pas sur cet album. Rien que les deux titres qui ouvre l’album « Nature of the Crime » et « Can’t keep loving you » sont des tueries.
Depuis ce second album, nous avons pu découvrir des nouveaux titres comme « What did I Do » , « Bound to fall » ou des covers comme sa reprises de « Diamonds » qui est pour moi supérieure à l’originale.
Sa voie est un mélange de douceur et de puissance à la fois avec un vrai flow qui vous embarque.

De plus, humainement c’est une crème.
Très humble et un poil timide quand j’ai pu apercevoir son abondante chevelure  brune sur scène, cette dernière se transforme dès les premières notes de musiques pour en imposer vraiment par son talent.
Elle est vraiment disponible pour son publique surtout via Twitter où elle prend très souvent le temps de vous répondre et d’organiser des twitcam.

Bref je vous invite a aller découvrir son site officiel : http://www.sophiedelila.com , sa page twitter https://twitter.com/sophiedelila et quelques unes de ses prestations disponibles sur youtube : https://www.youtube.com/user/SophieDelila

En espérant la voir bientôt en concert solo en France.

Pour finir, une petite bouteille à la mer :
Je lui ai déjà dis mais si un jour lors de ses nombreux aller-retour Londres-Paris, Sophie,tu t’arrête à Lille, c’est avec plaisir que je partagerai un café avec toi lol

 

 

 

World War Z : review du film

Bonjour à tous

Aujourd’hui une nouvelle critique de Film et c’est « World War Z » qui passe sur le Grill

World-War-Z-Banner-02

World War Z est un film de Marc Foster ( Jeune réalisateur de 43 ans qui à signé notamment « Quantum Of Solace » de la Saga James Bond) avec comme Tête d’affiche Brad Pitt.
Brad Pitt est un acteur que j’apprécie vraiment, même si je n’aime pas tous ces films, il reste quand même l’acteur qui à joué entre autres dans Seven,dans  le cultissime Fight Club et plus récemment dans Inglourious Basterds
A noter que ce film est l’adaptation d’un livre de Max Brooks s’intitulant : « World War Z : Une histoire orale de la guerre des zombies »

N’ayant pas lu le livre et aimant bien Brad Pitt d’une manière générale, je suis entré dans la salle sans a-priori particulier.
Bilan à la fin de la projection : Je n’ai pas aimé ce film !  

Pourquoi ? Je vais tenter de vous expliquer en quelques points :

– Le scénario

Creux ! il n’y a pas d’autres mots, c’est maigre. Une invasion de zombies, on ne sait trop pourquoi, Ensuite pour trouver une solution, notre héros part faire le tour du monde, on se croirait dans la BD Martine. Brad Pitt en Israel, Brad Pitt en Ecosse, Brad Pitt fait de l’avion …  Je ne vais pas spolier mais en plus je trouve la résolution bidon. Elle est expédié dans les 5 dernières minutes du film, sans en montrer les enjeux, les conséquences.
De plus il y a des choses incohérentes dans le scénario notamment un accident d’avion ou seul les héros survivent ( soit … ) mais notre Brad Pitt est gravement blessé, perdu en pleine foret et le plan suivant on le voit … marcher dans une ville et atteindre sa destination . On m’explique comment on arrive à marcher plusieurs dizaines de KM avec une blessure au thorax, s’orienter et trouver son chemin dans une ville désertée pour trouver son foutu laboratoire …

Le pire se trouve dans ce laboratoire, ou l’on voit Brad Pitt, après avoir démoli du zombies se diriger vers un distributeur, se prendre un pepsi ( logo en gros plan)  dans une pose digne d’une pub …

– Les Personnages et les acteurs

Autant le dire tout de suite, tout est fait dans ce film pour que Brad Pitt soit la superstar du film. Le héros d’Amérique qui sauve la planète entière.
Malheureusement, la conséquence de ce choix c’est que les rôles secondaires sont insipides.
Mireille Enos, Daniella Kertesz ,Thierry Umutoni, et Peter Capaldi (Le nouveau docteur WHO)  ne sont pas mauvais en soit mais leurs personnages sont tellement creux …

La bonne blague étant Matthew Fox; crédité en 4eme place sur l’affiche du film et que l’on voit … 5 secondes dans le film !

Anecdote marrante à propos de Peter Capaldi : sur la fiche IMDB du film, nous voyons qu’il joue un docteur de l’OMS soit en anglais : W.H.O Doctor . Une prémonition😉

Sans titre

 

 

 

Après ceci, on s’attend à voir un Brad Pitt Flamboyant : Pas du tout ! Ce dernier est en pilote automatique, monoexpressif au possible. Un de ses plus mauvais films selon moi ! Il n’a définitivement pas l’étoffe pour incarner ce genre de personnage au cinéma !

– La réalisation et les effets spéciaux

Il faut bien avouer que certaines scènes sont bluffantes ( Notamment à Jérusalem) mais deux choses me posent problème:
La réalisation au début est trop brouillonne. Caméra à l’épaule, changement de plans à répétition … ça en est fatiguant visuellement. La  3D ( qui ne sert à rien ici) accentue cet effet.
Et j’avoue avoir un gros problème avec les Zombies. Il me font plus rire qu’autres choses : C’est embêtant pour ce genre de film !  A aucun moment j’ai ressenti cette petite sueur froide dans le dos.

 

Bref vous l’aurez compris pour moi ce film est raté.
Scénario bâclé, acteurs transparents et réalisation moyenne font de ce film un film à oublier.

Le comble c’est qu’il vient de devenir le plus grand succès de Brad Pitt au cinéma.

Comme quoi le marketing fait tout malheureusement ….

Man of Steel : review du film

Bonjour à tous

Aujourd’hui nous ouvrons le premier chapitre d’une série de billets sur le cinéma car suivront les reviews de World War Z et Pacific Rim. Mais commençons par le film qui nous intéresse aujourd’hui : Man Of Steel

Affiche Man of steel

Je vous épargne les caractéristiques du film ( durée, casting…),je vous redirige vers la page IMDB du film où vous trouverez tout ces détails :
http://www.imdb.com/title/tt0770828/

Attention cet article contient quelques spoilers. j’essaierai de les indiquer par une petite signalétique

Man of Steel est donc un reboot de la franchise Superman. Nous repartons donc ici aux origines du super-héro. Un premier reboot (raté selon moi)  avait été tenté en 2006 avec « Superman Returns »  mais apparemment l’orientation donnée à la saga par ce film n’a pas satisfait les studios qui ont décidé de repartir une nouvelle fois de zéro en prenant inspiration de ce qu’avait fait Christopher Nolan avec sublime trilogie Dark Knight ( Batman) .

A la réalisation nous trouvons ici Zack Snyder (Réalisateur de l’excellent Watchmen et du moins réussi Sucker Punch) et pour étayer ce que je disais précédemment au scénario nous trouvons David Goyer (Scénariste sur les deux derniers Batman)  et Christopher Nolan à la production. Concernant la trame de l’histoire, beaucoup de choses ont été reprise des différents comics Superman mais je n’ai pas suffisamment de Connaissances dessus pour en dire plus

Le projet est donc clair : Faire de ce Man of Steel un film plus sombre et plus ancré dans le réel que son prédécesseur de 2006 afin de se rapprocher de la  trilogie Dark Knight et créer un univers cohérent pour avoir dans un futur film Batman et Superman ( Officiellement confirmé il y a quelques jours, Batman sera dans Man of Steel 2).

Que dire de ce film ?
je vais commencer par donner mon avis général avant de rentrer dans les détails. J’ai vraiment beaucoup aimé ce film. Il n’est pas exempt de tout défaut loin de là mais pour moi c’est un très bon film. On y retrouve Clark Kent à 33 ans ( détail qui va avoir son importance) qui, conscient de ses pouvoirs depuis son enfance, parcours le monde tel un clandestin. Il change de lieu dès qu’une personne à un doute sur ses capacités. Puis un jour son destin va le rattraper, il va être mis face à son histoire et à son destin et va devoir sauver le monde d’une terrible menace.

Pour moi le film se découpe en 3 parties :

– L’introduction du film qui se passe sur krypton (15-20 minutes)
– La partie centrale avec le développement du scénario et du héro
– Le combat final ( 20-25 minutes)

 

Partie 1: Introduction du film
———————————————-

Le film commence donc sur Krypton. On y découvre la vie sur cette planète avant sa destruction, on assiste à la Naissance de Kal-EL (Superman) et l’on comprend les conditions dans lesquels il est envoyé sur terre.
Personnellement j’ai adoré ce passage, l’univers est très riche et visuellement c’est époustouflant.  C’est tellement bon que j’aurais adoré avoir un film complet rien que sur cet univers.

Alerte Spoilers : DEBUT
On apprend notamment que les naissances étaient contrôlées (enfants fait en incubateur) et les enfants pré-destinés à un métier précis avant même la naissance  ( scientifiques, militaires…).On y découvre également une faune et une flore atypique et une technologie surprenante.
Tout ça pourrait faire une bonne base de préquel
Alerte Spoilers :FIN

Ce passage se termine sur la destruction de Krypton et l’envoi sur terre de Kal-EL tout juste né et porteur de tous les espoirs de son espèce.

Partie 2: La construction du film et le déroulement du scénario
———————————————————————————————

Nous retrouvons tout de suite notre héros à l’age adulte. Nous échappons ains à une chronologie classique ou l’on aurait enfance, adolescence, àge adulte. L’enfance de notre héros est évoqué sous forme de flash back à des moments clés de sa vie.
C’est une excellente idée en soi d’autant plus que ces scènes sont très réussies  ( sauf une, j’y reviendrais) . c’est magnifiquement filmé et rempli d’émotions (notamment la relation entre Clark et son père adoptif)  mais ces flash back cassent un peu le rythme du film et l’histoire peine un peu à avancer.
Kevin Costner est excellent dans ce film sauf dans la scène ou il meurt en voulant sauver … un chien. C’est ridicule au possible.

Clark donc qui découvre ses origines en retrouvant un vaisseau kryptonien perdu sur terre depuis des millénaires et au passage active une balise qui permet au général ZOD ( kryptionien ayant échappé à la destruction de sa planète) de le retrouver. Général Zod qui au passage veut s’emparer de la terre pour créer une nouvelle Krypton . Clark n’a pas d’autres choix que d’embrasser sa destinée et protéger la terre de ZOD.
Ce petit résumé ne spoile rien car c’est dans la bande annonce et ça permet d’aborder différents aspects du film.

Commençons par le général ZOD magnifiquement interprété par Michael Shannon. Ce dernier est parfait dans le rôle je trouve et transpire le mal et la rage tout au long du film sans être caricatural.
Henry Cavill fait un Superman convaincant je trouve. Son jeu d’acteur n’est pas extraordinaire non plus mais quelle musculature lol. De quoi être jaloux.
Zack Snyder nous offre des images très iconiques de notre héros surtout quand il enfile pour la première fois son costume et qu’il explore ses pouvoirs. Il y a un plan ou on le voit se ressourcer à la lumière du soleil c’est sublime.
Profitons en pour parler du Costume. Celui ci a été modernisé . fini le bleu ciel. place à un bleu gris métallique et surtout c’est enfin la fin du slip rouge par dessus la combinaison. Je trouve que ce costume est une vrai réussite .
Le gros problème pour moi se situe au niveau du personnage de Lois Lane: Amy Adams n’est pas convaincante dans le rôle et surtout on sent que la présence est imposé dans le scénario . Au final, on lui donne beaucoup d’importance mais son rôle est mal ficelé et est en dessous des autres personnages du films.

Concernant le scénario justement, l’accent est mis sur les conséquences que pourraient  avoir la révélation au monde des pouvoirs de superman. Es ce que que le monde est prêt pour cette révélation ? Notamment au fait qu’il pourrait être considéré comme un dieu sur terre ( on reviens à son age, 33 ans , un homme capable de faire des choses incroyable sur terre : Jésus) . D’ailleurs on retrouve une très belle scène ou Clark dans une église échange avec un prêtre . Tout un symbole .
Au final on retrouve beaucoup de plan très iconiques qui donnent un côté très mystique ( voir Christique …) à Superman.

Partie 3: Le combat final
———————————–
Je ne gâche rien à l’intrigue en disant que le combat final se joue entre Superman et Zod ( + ses sbires ) . et là on doit avouer que pendant la dernière demi heure, on en prend plein la vue. Le combat est épique. les deux protagonistes se mettent sur la tronche sévère en détruisant immeubles et tout ce qui se trouve aux alentours. Les combats sont impressionnants de fluidité. De ce côté la Snyder n’abuse pas des cuts et offre un spectacle géant. Les effets spéciaux  sont eux aussi bluffants, je n’ai vu aucun défauts. et tout ceci reste très « réaliste »

Alerte Spoilers : DEBUT
La mort de Zod fait débat. En effet ce dernier est tué par Superman qui est confronté à un dilemme. Si il ne stoppe pas Zod ce dernier s’apprête a tuer tout une famille. Cette scène fait couler beaucoup d’encre  car Superman ne tue pas. il est le bien par Excellence. Moi cette scène m’a pas dérangé au contraire je trouve que ce traumatisme du meurtre peut être une chose à exploiter dans le second volet ou l’on retrouverai un Superman rongé par ce geste .
Alerte Spoilers :FIN

Conclusion
—————-
Enfin ! je peux lire dans vos pensées lol. La conclusion sera donc courte. Ce film n’est pas parfait mais Zack Snyder rend ses lettres de noblesse à ce super héros et le paris de le mettre dans la veine d’un Dark Knight pour moi est réussi. Un film à voir et à recommander.

Review du premier Album d’Olympe (Album éponyme)

Bonjour à tous.

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas écrit un article sur un blog par manque de temps mais aussi un peu par manque d’envie.
Cela fait plusieurs semaines que cette envie revient petit à petit et quand j’ai écouté le premier album d’Olympe ( The voice 2) je me suis dit que cela pourrait être idéal pour reprendre en douceur.

Je ferais donc ici une petite review de cet album. Bien évidemment ce billet et 100% subjectif et je ne me revendique pas expert musical, ici seulement un avis de « public »

Image

Olympe est le finaliste de The Voice saison 2 et pour moi le vrai gagnant de cette saison. Tout ceux qui l’ont apprécié dans l’émission attendaient avec impatience la sortie de cet album. Un album de reprise sorti rapidement après la fin de l’émission pour ne pas retomber dans l’oublie (Oui dans la société actuelle le retour à l’anonymat se fait aussi vite que l’accès à la célébrité) en attendant un album originale en fin d’année.

Je connais beaucoup de détracteurs de ce genre d’album mais je n’en fait pas partie à condition que ce soit bien fait et sans faire durer le suspense celui ci est très réussi.

Commençons par la pochette : une très belle pochette, j’aime beaucoup le symbole de la statue grec avec le casque de musique évoquant la symbolique de son pseudonyme .Le piano blanc apporte beaucoup de pureté à cette pochette.

Venons en au cœur du sujet : le son !
Ce n’est pas pour rien que l’émission qui l’a révélée s’appelle the VOICE car une chose est claire, ce jeune homme à une sacré voix ( petit aparté: j’ai eu l’occasion de le voir en showcase et je confirme que sa voix en impose comme on dit.) et les producteurs l’ont bien compris en mettant systématiquement cette voix en valeur en reléguant bien l’instru au second plan.
Concernant les instru et arrangements, on sent vraiment la grosse production derrière avec des arrangements d’excellentes qualités se basant plus sur la rythmique que le mélodique mais c’est bougrement eficasse et il y a beaucoup de belles trouvailles.

Je vous propose une petite analyse titre par titre pour vous donner mes impressions :

1 Born to die
Le cover par lequel on a découvert cet artiste dans les castings de the voice. Avant ce cover, je n’appréciais pas trop cette chanson ( je n’apprécie pas Lana del rey d’une manière générale) mais ce cover ma fait vraiment redécouvrir ce titre et vraiment l’apprécier.L’arrangement est péchu et colle bien à la voix

2 Hometown glory
Le seul cover qui m’a un peu déçu. en même temps pour passer après adèle … L’arrangement est très soft RNB, à l’image de ce que peux faire un R-Kelly
J’aime beaucoup le genre donc je ne peux pas dire que je n’aime pas le titre mais il est pour moi en dessous de l’original et sans surprise.

3 Zombie
J’adore ce titre ! déja l’intro au tambour très militaire colle bien au thème de la chanson et impose le rythme . On sent Olympe bien dans la chanson qui fait passer de l’émotion et le refrain est très péchu avec l’intensité musicale qui grimpe

4 Désenchantée
Certainement mon titre préféré de l’album. Mylène farmer à beaucoup de talent mais je reste souvent hermétique à ses interprétations ( les fans dans mon entourage vont me tuer lol).La j’ai vraiment découvert grâce à cette version la profondeur du titre et celui ci  chanté par un homme ( donc plus grave) prend une autre dimension . Encore une fois quelle émotion dans sa voix !
Mon coup de coeur ! L’arrangement est top également et au service de cette émotion

5 Frozen
Le travail d’arrangement sur ce titre est excellent, les cordes tout en « piking » c’est une très bonne idée avec en plus sur les refrains des coeurs qui me font penser à des chants grégorien type « ERA ». La voix d’Olympe est très « Mystique » sur ce titre qui vous fait planer pendant un peu plus de 4min30.

6 Si maman si
Olympe en fait une interprétation tout à fait émouvante mais sans aucune surprise malheureusement. On s’attend à un piano voix + corde et c’est ce que l’on a … mais bon c’est tellement bien chanté0

7 I Will always love you
Une très belle surprise. J’adore ce titre à la base. En entendant le début a cappella je m’attendais au classique piano voix et je le redoutais car pour moi le piano voix ultime est celui de Christophe Willem sur ce titre et j’avais peur de la comparaison.
Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre à partir du premier refrain un arrangement … RNB/Gospel. Oui un arrangement de nouveau très « R-Kellyen » avec des accents de gospel ( l’orgue, les coeurs) et au final cela donne quelque chose de totalement inédit et de très frais.J’adore cette version qui redonne une nouvelle vie a ce titre

8 Merci
Le seul titre inédit de l’album
Un titre autobiographie parlant de son parcours et un vrai message d’amour pour remercier son public. La chanson n’est pas transcendante mais le message est touchant et c’est une jolie façon de clôturer cette album.

Que retenir au final : tout simplement que ce garçon à vraiment beaucoup de talent et celui ci transpire dans cet album. Un album certes très formaté « grand public » mais pour moi ce n’est pas un reproche et surtout on sent que cet album a été fait
avec sincérité et avec une production très soignée malgré les délais très court.

Bien évidemment le vrai révélateur sera l’album original qu’on attend avec impatience.
En attendant régalez vous avec celui ci !😉

Changement de Cap : Nouveau Départ

Bonjour à toutes et à tous

Comme vous pouvez le constater, le blog est à l’abandon depuis plusieurs mois.

Non pas que je n’avais pas envie d’écrire ou de m’exprimer mais j’hésitais à chaque fois car je ne savais pas si ça allait coller avec le concept du blog …

Cet espace de liberté devenait donc un lieu fermé ou j’hésitais à m’exprimer.

J’ai donc pris la décision de parler de ce que je veux quand je le veux. Fini l’obligation de parler de tel ou tel sujet. Voila ce blog tournera donc plus autour de ce que j’ai envi de dire qu’autour d’un thème.

A bientôt sur de nouveaux articles

HeyMcFlyGeek

J’y étais : Lille Casino Barrière – le 24 Juin 2012 – Willem Barrière Sessions

Après 2 ans d’absence, le temps de préparer son nouvel album, Christophe Willem revient cette année pour ça nouvelle tournée et voici le compte rendu du concert du 24 juin à Lille auquel j’ai eu la chance de Participer :

Dur Dur tellement la journée fut riche en émotions et il est encore difficile de tout remettre en ordre dans ma tête
Commençons par l’avant concert :
Réveil en douceur pour une journée qui s’annonçait comme tout sauf calme.
Une fois la tenue officielle enfilée (Marinière) l’attente fut longue avant 15h30, heure du départ pour le Casino (habitant du côté d’Armentières, une petite demi heure suffit).
Prismophonic à fond dans les oreilles, je vérifie ma petite checklist (place,carte Casino Pass…) et arrive pour 16h00 pile au théatre.
La je l’avoue j’avais une petite appréhension car étant très timide à la base, me retrouver parmis un groupe qui se connait très bien pour certaines, j’avais peur d’être un peu de trop mais finalement
j’ai été super bien acceuilli encore Merci à toutes ( coco69,MissRubans,Skyo,Smellykat et toutes les autres …).

Après avoir conversé un peu, l’atelier montage de bracelets à commencé. Un super moment d’échanges et de bon humeur sous le regard curieux des personnes autours.Très vite les bracelets ont été terminés.
Il était amusant de constater que le « dress-code » permettait de savoir facilement qui trainait sur le forum.
Moi j’avais ma petite étiquette « Ah c’est toi le futur papa! » ,c’était amusant !! De discutions en discutions j’avai un peu perdu le groupe qui était au taquet !!

Finalement j’ai pu apporter mon aide en distribuant les bracelets à l’entrée côté balcon. Nous étions 4 et on formait une jolie petite équipe.
C’était une expérience super sympa cette distribution, entre les préssés, les enfants, les adultes tout content d’avoir un pti cadeaux… c’est vraiment cool. Expérience à renouveller au besoin !!!

Tout juste terminé pour 18h, je rejoins ma place et je commence à sortir mon camescope. Malheureusement le vigil m’a repéré et à refusé que je filme. J’ai retenté une seconde fois pendant le concert mais pareil. Du coup j’ai filmé un peu avec mon iphone et la bizarement il m’a rien dit 
Juste avant le concert, le feu s’est emparé dans la salle. Ca a commencé par une timide « Ola » avant de transformer la salle en un dancefloor géant avant même le début du concert. Des moments magiques gravés dans ma mémoire.
Comme tout le monde j’ai suivi la vague pour arriver devant la scène pour finir idéalement placé pour le début du concert

Et la ça y est ça démarre. Christophe « rejoint la scène » avec le 1er couplet en Anglais une pure merveille.
1ere claque: J’avais oublié à quelle point sa puissance vocale se ressentait encore plus en live

Après, tellemement d’émotions que tout se chamboule dans ma tête, j’ai chanté et danser comme un fou sur Ennemies in love, le passage Bombe anatomique/Mashup MJ/Berlin était « Crazy ». Cool,Automatik et La demande ont aussi contribués à ma deshydratation générale lol.
Christophe Fidèle à lui même, a été super proche avec nous en nous faisant rire, chanter, danser et en communiquant une énergie incroyable à un public déja bouillant.
C’était une ambiance de Folie. Tellement fou que on a eu du mal à redescendre quand est arrivé le moment « plus calme » .
Christophe fut très touché des animations sur Entre Nous et le sol et Jacques à dit. Ca se voyait sur son visage et on pouvez lire sur ses levres « vous etes fou ». Du coup il a mis tout son coeur dans l’interprétation des chansons. Un moment de complicité super émouvant.
Petit instant magique qu’il a voulu prolonger avec « I Wanna dance with somebody » chanson que j’adore . Tellement content que j’ai poussé un cri de joie. Malheureusment ma voix déja bien fatigué par le fait de chanter à tu tête fait que mon cri ressemblait à un cri d’adolescent prépubert lol
Cette reprise est sublime et m’a mis les poils.
Les poils je les ai eu également sur « Falling » ou la magie du moment et ce crescendo m’a presque tiré la larmichette.

Les chants et interactions avec le public était vraiement géants.
Et le final en toute beauté : Starlite.

L’effet des ballons était génial. Tellement géniale que christophe à fait durer l’intro pour immortaliser se moment avec son Iphone.
Le jeté de balon sur la scène à la fin restera un moment magique gravé dans ma mémoire.

J’oublie certainement plein de détails mais tellement de souvenirs ….
Pour finir avant de partir j’ai réussi à décrocher une petite photo avec Sarah et Simon, que demander de plus !!!
Mention spéciale justement aux musiciens :
Sarah: Je l’adore,elle fait un travail incroyable sur les arrangements du concert et elle à toujours la banane sur scène.
Sinon: avec sa batterie il envoi du lourd surtout sur bombe anatomique
Le guitariste( son prénom m’échappe : damned!): solo énorme sur « I Wanna dance with somebody »

Je suis rentré chez moi en étant sur mon petit nuage …

En tout cas, c’était mon 5e concert de christophe et même d’une manière générale c’est le concert le plus fou que j’ai connu en terme d’ambiance. Je souhaite à toutes les Villes d’avoir la même ambiance.

Enfin merci à la « dream team » du forum pour l’organisation et les animations ( découpages de coeurs,achats des bracelets, organisations)et pour leur gentillesse en espérant avoir pu aider.

En espérant remettre ça avec vous un jour.

Bisous à tous.

J’y étais : Le Touquet Casino Barrière – le 13 novembre 2010 – Coffee Theater Tour

Bonjour à tous

que d’émotion hier !!! Je vais essayer de vous faire un petit CR de cette folle soirée improvisée : Je m’explique.

Pour moi, le coffee tour avait pris fin avec regret à lille la semaine passée ( Je n’avais d’ailleur pas réalisé qu’on ne le retrouverais plus avant l’album de septembre).

Hier matin : Levé avec un temps tout pourri !!! la journée s’annonce triste, on se dit on va tenter de sauver ce samedi par un resto-ciné.

Au midi , j’échange un peu sur facebook avec un personne que je connais qui est sur la tournée et la tout change : Si tu veux faire l’aller retour jusqu’au touquet , je te mets 2 invits de côtés.

Je ne remercierai jamais assez cette personne qui m’a fait un magnifique cadeau et qui a changé la face de mon samedi.

Là je passe en mode exitation totale !!!!

Après avoir fait les courses( samedi oblige …. ) On prend la route vers 17h pour faire le trajet Armentières – le Touquet !! 2h de route.

Pluie et rafale de vents n’entache pas ma bonne humeur.

Arrivé sur place on découvre le charmant cadre autour du Casino. Les portes s’ouvre et peu de temps après on découvre la salle. Un peu septique au début au vu de la configuration de la salle je me dit on verra bien pendant le concert.

Les Lumieres tombent et là je me dit : faut que tu profite un max.Berlin démarre … Décidément j’adore trop cette version. Malheureusement le manque de dénivelé de la salle + la personne devant moi ( charmant au demeurant mais très grand !! ) font que j’ai du mal à tout voir en détails. Je profite donc du premier wagon qui part devant la scène pour suivre et ne plus bouger de là jusqu’à la fin. J’étais super bien placé ( quasi devant la scène au niveau de l’allée gauche côté entrée.)A partir de ce moment là j’ai profité du concert comme jamais. J’ai mouillé ma chemise au sens propre du terme ( Le petit coup de déo au moment de l’entract ne m’a pas fait de mal lol)

Que dire sur les chansons… petit coup de kiss the bride pour aller cueillir un public un peu …. »Posé » , Entre nous et le sol avec les petit papiers doré c’était le top .

Le « quart d’heure acoustique  » : mon moment préféré !!! Safe text fait toujours le même effet sur mes glandes lacrimales ( voir le CR de lille pour comprendre), Human nature pour la nostalgie MJ et Plus que tout qui est pour moi une tuerie dans cette version !!!!!!! J’ai bien aimé le petit coup de pied dans la bouteille et le petit moment flotement ou il a tenté de la rattraper. D’une manière générale j’ai adoré cette ambiance où tout le monde était assis dans cette mini fosse. ça renforçait l’intimité du moment. On s’assied tous ensemble réuni et on partage cet instant suspendu où les notes de piano résonnent en nous et où les paroles des chansons se lisent sur les lèvres de chancun , les yeux rivés sur la scène.

Entract

Comme beaucoups d’entre vous j’ai eu des doutes sur cette toile qui avait tant de mal à s’étendre. finalement tout s’est bien passé.

Ca repart sur la vidéo de BA dont le côté « psychiatrique » me plait toujours autant. On arrive au fameux incident de batterie. Christophe meuble et décide finalement avec Sarah de se lancer sur Jacques a dit.

Je me pose deux secondes pour dire à qu’elle point je trouve Sarah terrible !!! Elle est super stylée et à un Talent incroyable. Je me suis abonné à sa TimeLime tweeter pour suivre son travail.

Je reviens à JAD car comment dire … j’ai été cueilli !! j’étais encore dans la rigolade de la situation quand il s’est mis à chanté . Pour moi il a habité cette chanson comme jamais et quelle claque vocale !!!! Il m’a profondément touché et bouleversé.J’étais la au milieu de la salle, plus rien n’existait autour de moi et jme disais « Wow qu’escequ’il vient de se passer…? » J’ai mis plusieurs minutes à m’en remettre.

J’ai repris mes espris sur Finally ou ça y est j’ai commencé à bouger mon corps de manière frénétique et ceux jusque la fin du concert.

La demande me file toujours autant la pèche et le Final est d’une puissance … aucune salle au monde ne peux y resister !!!!!

Si je tombais toujours aussi émouvant. J’ai serré ma femme dans mes bras tout a long de la chanson.

Au final, par son talent et son incroyable générosité envers nous son public, il a su donner une âme à cette salle ce soir là et c’était pas gagné d’avance. même les VIP du premier rang était conquis.

Une fois le concert fini, j’ai récupérer au pret d’une personne du casino un poster et on s’est posé pour discuter dans la salle avec la personne qui nous a donné les invations. Au passage Yann est venu me piquer mon poster et il est revenu quelques minutes après avec une décicase de christophe, Merci Yann !!!!

Un petit verre au casino et retour sur Armentières à 2h du matin, des souvenirs plein la tête.

Sur la route, grosse mélancolie car j’ai réalisé que c’était fini et qu’il faudrais attendre plus d’un an je pense avant de le revoir sur scène !!! mais bon tellement de beaux souvenirs qu’on attendra le temps qu’il faudra mais on sera la à son retour !!!!!! promis !

%d blogueurs aiment cette page :